Rhinoplastie et septo-rhinoplastie

LE MOT DU CHIRURGIEN

La rhinoplastie est l’intervention chirurgicale qui s’adresse aux anomalies plastiques et esthétiques du nez,  dans le but d’une réparation  et/ou d’un embellissement. Le nez est un élément esthétique et fonctionnel majeur du visage. Ses reliefs accrochent la lumière et  les regards , et sa forme participe à la personnalité.

La rhinoplastie traite la structure ostéo-cartilagineuse externe. Elle est dite réparatrice s’il existe une malformation avérée (séquelles de fente labio-alvéolaire, séquelles de traumatisme, déviation osseuse importante).

La septoplastie traite la cloison nasale en cas de déformation occasionnant des troubles ventilatoires et confirmée cliniquement et radiologiquement (clichés standards, scanner).

Quand ces deux  gestes sont associés, l’intervention s’appelle alors une  septo-rhinoplastie.

En dehors de ces cas de réparations, on parle de rhinoplastie esthétique pour traiter des défauts, sans véritable pathologie, mais mal supportés par les patients.

Une rhinoplastie peut être réalisée isolément ou associée à d’autre gestes au niveau de la face, en particulier à une génioplastie (modification du menton) pour améliorer l’ensemble du profil (profiloplastie). Il n’y a pas de standards de beauté au niveau du nez, et il ne doit pas y avoir de nez standards! Le chirurgien plasticien ou maxillo-facial applique son art et son expérience pour obtenir le résultat voulu, aidé le plus souvent par une simulation informatique. Le résultat doit donc être esthétique et fonctionnel, adapté à la personnalité de son patient, et pouvoir bien vieillir.

Trois consultations sont en général nécessaires pour réaliser l’examen clinique (esthétique et fonctionnel), les bilans radiologique et photographique, ainsi que les simulations numériques. Ce processus a l’avantage de confirmer la motivation du patient, d’établir avec lui un cahier des charges précis et de recueillir son consentement.

L’intervention elle même consiste à remodeler l’os et les cartilages,  au travers de cicatrices intranasales. La peau se réapplique  par dessus, par rétraction et léger épaississement,  pour obtenir le résultat souhaité.

Dans la majorité des cas, une seule intervention suffit; mais lorsque la déformation ou les défauts à corriger sont  importants,  un deuxième temps chirurgical, souvent sous la forme d’une retouche, peut être  nécessaire, 6 mois à un an plus tard,  pour parfaire le résultat.

Dans certains cas, le nez peut présenter des cicatrices anciennes (rhinoplastie secondaire, traumatisme ancien, déviation importante…), qui peuvent compliquer  le geste chirurgical, et rendre plus aléatoire le résultat prévisible.  Le chirurgien et son patient sont alors amenés à trouver un  compromis entre le résultat possible techniquement et celui souhaité.

rhinoplastie_dr_lalo1

 

Schémas de l’anatomie du nez et des voies d’abord
Schémas de l’anatomie du nez et des voies d’abord

Renseignements pratiques

Préparation: Douche la veille.
Temps d’hospitalisation: 24 à 48 heures.
Durée de la chirurgie: 1 à 2 heures.
Anesthésie: Locale ou générale.
Douleurs:

Modérées (2 à 3/7), calmée par les antalgiques légers et anti-inflammatoires de courte durée.

Soins:

Compresses fraîches sur les yeux, antalgiques.

Complications: Rares : hématome, infection, retard de cicatrisation / exceptionnelle : troubles de la vision, cécité.
Contre-indications: Problème ophtalmologique grave, tabac, hypertension, diabète mal équilibré, traitement faisant saigner.
Suivi: Attelle 8-10 jours, contrôles à 2 mois , 6 mois, 1 an.
Eviction sociale: 8 à 20 jours.

Résultats