Prothèses faciales

De nombreux implants (silicone, implants polyéthylène haute densité,…) et biomatériaux (os lyophilisé, hydroxyapatite,…), destinés à modifier les contours faciaux, sont utilisés en chirurgie plastique et maxillo-faciale. Ils peuvent remplacer des gestes plus invasifs comme les ostéotomies ou les autogreffes osseuses d’apposition. Les indications sont multiples, esthétiques ou réparatrices (pommettes, nez, menton, pourtour de l’orbite, tempes, hypoplasie faciale…).

Ces implants se présentent sous forme de bloc que le chirurgien peut sculpter à la demande, ou bien sous forme de modèles préformés. Les prothèses sont placées sur les structures osseuses  par des cicatrices discrètes et dissimulées, endo-buccales (pommettes, menton), endo-nasales, intracapillaires. Elles permettent d’augmenter le volume et les contours squelettiques déficitaires, donnant ainsi de la projection aux tissus, sans les alourdir.

La mise en place de ces prothèses peut être associée à un lipofilling (lipostructure), qui augmente l’épaisseur des tissus mous en regard, surtout s’ils sont fins.

Renseignements pratiques

Préparation: Douche antiseptique la veille.
Temps d’hospitalisation: 12 à 24 H.
Durée de la chirurgie: 1 H à 1 H30.
Anesthésie: Locale ou générale.
Douleurs:

Modérées (2/7), calmée par les antalgiques légers et anti-inflammatoires de courte durée.

Soins:

Pansement modelant.

Complications: Rares : hématome, infection, retard de cicatrisation. Exceptionnelles : paralysies sensitive et/ou motrice en règle transitoires.
Contre-indications: Tabac, hypertension, diabète mal équilibré, traitement faisant saigner.
Suivi: Visite à 8-10 jours; contrôle à 2 mois, 1 an.
Eviction sociale: 8 jours à 3 semaines, en l’absence de complications.