Les peelings chimiques

Le Peeling chimique réalise une exfoliation (chute de la couche superficielle de la peau) par application de produits chimiques. Ce traitement  permet la régénération de l’épiderme et du derme, et la fabrication du collagène de la peau. La régénération de la peau se fait à partir d’îlots de kératinocytes résiduels et des annexes cutanées ( poils et glandes sudorales). Il existe des peelings légers que le patient peut s’appliquer lui-même pour donner un coup d’éclat, mais pour obtenir un effet plus important il faut avoir recours aux peeling médicaux. Plus la peau est abîmée, plus l’abrasion chimique doit être profonde. Selon les produits utilisés, leur concentration et la durée d’application, le peeling est appelé superficiel, moyen ou profond.

  • Le peeling superficiel est réservé aux femmes jeunes. Il a une action modérée sur les composantes du vieillissement cutané . Il est indiqué contre les premières ridules, les masques de grossesse, les teints de fumeuses, les taches pigmentaires, les petits boutons sur le décolleté, etc. On utilise généralement dans ce cas des acides de fruits ou un cocktail acide glycolique-acide salicylique. Quatre à cinq séances peuvent être nécessaires,  complétées par un protocole de crèmes à appliquer soi-même.
  • Les peelings moyens et profonds vont entraîner une desquamation plus importante de la peau, avec un effet notable  sur les rides, ridules et taches pigmentaires, etc. L’effet de lissage par abrasion s’associe à un effet variable de retente cutanée lors de la cicatrisation . Les produits utilisés le plus couramment sont les TCA (acide trichloroacétique) ou le phénol

Renseignements pratiques

Préparation: Antiseptiques locaux ; prévention de l’herpès.
Durée de la chirurgie: 10 à 30 minutes.
Anesthésie: Sans anesthésie pour les peelings superficiels, sinon prémédication, anesthésie locale ou générale.
Douleurs:

Modérées (2/7), calmée par antalgiques légers et anti-inflammatoires de courte durée.

Soins:

Spray adoucissant, vaseline, éviction solaire.

Complications: Rougeurs prolongées, infections microbiennes ou virales, trouble de cicatrisation ou de la pigmentation.
Contre-indications: Herpes , cicatrices chéloïdes.
Suivi: Visite à 8-10 jours; contrôle à 2 mois, 6 mois et 1 an.
Eviction sociale: 3 à 21 jours, selon la profondeur.