Botox – Toxine botulique – Vistabel

LE MOT DU CHIRURGIEN:

L’injection de toxine botulique est devenue une pratique courante en médecine esthétique qui a fait preuve de son efficacité.

La toxine botulique est utilisée depuis de nombreuses années et dans de nombreux domaines de la médecine pour ses propriété de relaxation musculaire, notamment pour les spasmes (blépharospasmes) en ophtalmologie, et à dose importante  pour faire céder les contractures en neurologie. En esthétique, son but le plus souvent recherché est de réduire l’action des muscles de la face, notamment ceux  du front et du pourtour des yeux. La toxine botulique permet d’effacer ou d’atténuer les rides horizontales ou verticales perpendiculaires, liées à la contraction de ces muscles. Son utilisation permet ainsi de lisser les reliefs cutanés et d’obtenir un effet  de rajeunissement par relâchement de la tension musculaire.

Du fait de sa  bonne connaissance de l’anatomie musculaire (dont l’épaisseur n’est en fait que de quelques millimètres), votre chirurgien plasticien est un médecin de choix pour pratiquer l’injection de toxine botulique.

Avant l’injection, un examen minutieux au repos et en contraction permet à votre praticien de repérer les points d’injections et évaluer les doses à injecter adaptées à votre cas. Un bilan photographique peut être réalisé pour le suivi des effets.

INTERVENTION:

Les injections sont faites à l’aide de très fines aiguilles;  peu douloureuses, elles nécessitent au plus l’application d’anesthésique de contact 1/2 heure avant le geste. Elles traitent essentiellement les rides du 1/3 supérieur du visage (rides du lion, patte d’oie et front) qui peuvent donner un aspect sévère, vieilli, ou fatigué. Mais l’idéal est de ne pas figer complètement le visage afin d’en conserver les expressions positives.
L’intervention dure  entre 15 à 20 minutes environ en consultation, et permet une reprise immédiate des activités. Rarement un bleu peu survenir au niveau d’un point d’injection, et les complications éventuelles (cf. dessous) sont rares et temporaires.

L’effet apparaît après 3 à 10 jours  et dure 4 à 8 mois, ce qui amène à entretenir le résultat à l’aide d’une à deux séances par an. Les doses et zones injectées sont soigneusement consignées, notamment dès les  premières séances, ce qui permet  de connaître la sensibilité propre à chacun. La première séance sera prudente, quitte à faire un complément compris 10 à 15 jours après, plutôt qu’un surdosage. Le taux de satisfaction des patient est un des plus élevés en pratique médicale esthétique.

schema_botox_dr_jacques_lalo1-255x300

Renseignements pratiques

Préparation: Antiseptiques locaux.
Durée de la chirurgie: 10 à 20 minutes.
Anesthésie: Anesthésie de contact (Crème Emla).
Douleurs:

Absente ou modérée (1/7), nécessite exceptionnellement un recours aux antalgiques.

Soins:

Spray adoucissant, maquillage des rougeurs ou petits bleus si besoin.

Complications: Rougeurs, bleu, œdème ; rare : infection, allergie, maux de tête.
Contre-indications: Traitement faisant saigner.
Suivi: Visite à 8-10 jours; contrôle à 2 mois.
Eviction sociale: 0 à 24 heures.

Résultats